L’alimentation du bébé est un sujet important pour les parents. Ils entendent tout et son contraire à ce sujet. Même les pédiatres ont des recommandations qui, parfois, diffèrent.

Que donner à manger à son bébé et à quel âge ? Lait maternel ou préparation infantile ? Comment se passe la diversification alimentaire et quel est le bon moment pour le faire ? Voici donc un guide de l’alimentation du bébé en fonction de son âge établi après une revue des recommandations sur le sujet.

 

De la naissance à la diversification alimentaire (4-6 mois)

 

L’allaitement du nouveau-né

Si vous le pouvez et le souhaitez, l’allaitement au sein maternel est le plus adapté pour un bébé.
Le lait maternel contient les nutriments nécessaires (sucres, protéines, lipides, minéraux et les vitamines telles que la vitamine D) à sa croissance et au développement de ses organes. Il faut savoir que certains anticorps passent par le lait ce qui renforce le système immunitaire du nourrisson et le rend plus résistant aux maladies. De plus, il renferme des bactéries essentielles à la maturation de la flore intestinale de votre petit.

Attention, en cas d’allaitement, il faut surveiller votre alimentation : évitez le tabac , l’alcool et veillez à ce que votre  alimentation soit la plus saine et équilibrée possible. Limitez les excitants tels le thé ou le café…

Votre lait couvrira les besoins alimentaires de votre bébé jusqu’à ses 6 mois.

La fréquence des tétées varie d’un enfant à un autre, la moyenne étant de 8 par jour. Sachez que le lait maternel est facilement digéré par le petit. Il peut donc en réclamer plus souvent. Dans ce cas, il n’y a aucun souci à lui en donner.

Pendant les 3 premières semaines du nourrisson, pensez à lui donner systématiquement le lait à son réveil. C’est une recommandation des pédiatres. Après cet âge, attendez que le petit réclame pour l’allaiter.

L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’au 6e mois de l’enfant, âge auquel il devra commencer à manger d’autres aliments que le lait et diversifier son alimentation.

 

Le lait pour les bébés nourris au biberon

Si vous ne pouvez pas allaiter et que vous n’en avez pas envie, pas d’inquiétude! Les laits infantiles contiennent tout ce qu’il faut pour subvenir aux besoins de votre bébé.
La grande différence vient des anticorps qui, lorsque la maman allaite, sont transmis au bébé et qui ne sont pas présents dans le lait infantile. Rassurez-vous, le système immunitaire de vote bébé fonctionnera très bien pour autant ! Seulement, il partira avec une variété moins grande d’anticorps, mais qui se développera avec l’âge.

En fonction de son âge, il faudra changer le lait infantile à donner à vote enfant. Un bébé nourri au biberon doit commencer par un lait de 1er âge.
Cela va durer jusqu’à la diversification alimentaire soit vers l’âge de 6 mois.

Le nombre de biberons par jour change selon l’appétit du nourrisson. Il peut en prendre 6 à 8 préparations. Le lait infantile n’est pas digéré par l’enfant aussi vite que le lait maternel c’est pourquoi il faut respecter, si possible, un intervalle de 2 h 30 à 3 h entre les biberons. La quantité de lait qu’un enfant doit boire au quotidien est calculée selon son poids.

Traditionnellement, la méthode pour connaître les besoins en lait de vote enfant est la méthode Appert. Nicolas Appert est un grand expert en matière d’alimentation eti la laissé son nom à cette méthode de calcul de quantité de lait pour un enfant jusqu’à 6 kg.

Comment fonctionne la méthode Appert :

  • prenez le poids de votre enfant en grammes (ex. pour un bébé de 5 kg = 5000 g),
  • divisez le résultat par 10 (dans notre exemple : 5000 /10 = 500),
  • vous obtenez un équivalent en mL de la quantité de lait que votre bébé doit boire en une journée, auquel il faut ajouter 250 ml (soit 500 + 250 = 750 ml dans notre exemple).

C’est évidemment approximatif, mais cela vous donne une idée de la quantité de lait pour votre enfant.

Un bébé de 3 kg aura besoin d’environ 550 ml par jour.

Un bébé de 4 kg, de 650 ml par jour …

 

La vitamine D et K

À noter qu’un supplément en vitamine D et K est nécessaire dès la naissance. La vitamine K protège le bébé contre le risque hémorragique étant donné que son organisme n’est pas encore capable d’en fabriquer et qu’elle n’est pas apportée par le lait. L’apport en vitamine D quant à lui se fait dès la naissance et continue jusqu’à l’âge de 12 à 24 mois du petit. Ensuite, il se fera tous les ans, pendant les mois d’hiver.

 

La diversification alimentaire progressive (de 4 à 6 mois)

 

La diversification alimentaire peut débuter à 4 mois. Entre 4 et 6 mois, les bébés sont moins susceptibles de développer des allergies. A partir de 4 mois,les fonctions gastro-intestinales et rénales de bébé sont capables de traiter des aliments différents du lait infantile ou maternel.

Il faut bien sûr en discuter lors de la consultation chez le pédiatre. Car chez certains bébés, avec un risque allergique élevé, la diversification alimentaire pourra commencer plus tard.

Cette diversification se fait de manière progressive.

Si vous allaitez votre bébé au sein, gardez les tétées du matin et celles du soir. Le midi, commencez à introduire des légumes tels que carotte, pomme de terre ou haricot vert en purées, entre 100 à 150 g. Vous le lui donnerez à la cuillère avant ou après la tétée.
Optez pour un seul légume à la fois et préférez une cuisson à la vapeur pour préserver tous les nutriments et les vitamines. Attention à ne pas ajouter de sel. Changez de légume tous les jours et choisissez ceux qui ne contiennent pas trop de fibres et qui ne possèdent pas un goût trop fort comme le navet ou le chou. Après deux semaines, vous pouvez ajouter des fruits en compote au goûter.
Introduisez-les toujours un par un pour s ‘assurer que la digestion se passe bien et pour aider le bébé à différencier les goûts.

Pour un enfant nourri au biberon, vous pouvez ajouter de la céréale 1er âge sans gluten à son lait du matin ou celui du soir. Commencez progressivement avec seulement une ou deux cuillères à café. Les céréales apportent de l’amidon, un sucre lent qui permet au lait d’être assimilé plus lentement et de tenir au corps plus longtemps.
Ils apportent des calories, des protéines végétales, des vitamines B et du fer à un âge où les besoins énergétiques d’un bébé tendent à augmenter.

Cependant, les céréales ne sont pas indispensables à la croissance. Demandez conseil à votre pédiatre. Cela dépendra surtout de la croissance de votre bébé et s’il tient facilement ou non entre 2 repas.

 

Que donner à manger à un bébé de 6 à 9 mois ?

À partir du 6e mois, l’alimentation du bébé commence progressivement à se diversifier et à augmenter en quantité bien qu’il se nourrit encore principalement de lait. Il faut noter que la diversification alimentaire devra se faire entre 4 à 6 mois pour éviter que l’enfant développe une allergie alimentaire. Voici comment ressemble une alimentation d’un bébé de 6 mois.

Le matin, donnez une tétée ou un biberon d’environ 250 ml de lait infantile 2eme âge auquel on ajoute de céréales 2eme âge avec gluten. Le midi, une purée de légumes cuits à la vapeur sans sel serait excellente. Gardez toujours l’habitude de donner un seul légume à votre enfant. À partir du 6e mois, le petit est prêt pour ingérer des protéines animales autres que celles présentes dans le lait pour enrichir son alimentation.
Vous pouvez ainsi lui donner 10 g de viande, de poisson ou d’œuf dur mixé. Les fruits viennent ensuite en dessert. Ici aussi, le mélange n’est pas encore recommandé.

Au goûter, optez pour une compote de fruit et un demi-biberon de lait ou une tétée. Pour le soir, du lait infantile 2eme âge associé à une céréale 2eme âge avec gluten ou une tétée est suffisant.

Vous pouvez donner du poisson à votre enfant 2 fois par semaine. Alternez les poissons gras et les poissons maigres.

Si vous souhaitez sevrer votre enfant à l’allaitement maternel, c’est le moment idéal. Pour ce faire, remplacez progressivement les tétées par du lait infantile de 1er âge. Toutefois, si vous avez déjà commencé la diversification alimentaire plus tôt, passez tout de suite au lait 2e âge.

 

Alimentation pour un bébé à partir de 9 mois

Quand votre enfant aura 9 mois, vous pouvez commencer à mélanger les légumes, ajoutez des légumes à goût fort ainsi que des herbes aromatiques tels le persil, le romarin… Il boira une quantité suffisante de lait infantile 2eme âge soit environ 650 ml auquel vous ajoutez des céréales 2eme âge avec gluten. La compote de fruit mûr est présente plus souvent : au dessert pendant le déjeuner et le dîner et pendant le goûter.

À cet âge, le petit commence à manger des morceaux. Pour l’habituer, proposez-lui des morceaux de légumes cuits ou de fruits mûrs dans une assiette à part. Ne mélangez jamais deux aliments de consistance différente dans le même plat. Cela va être désagréable dans la bouche de l’enfant en plus de favoriser le risque d’étouffement.

À 10 mois, le petit se passera du lait 2eme âge, vous allez lui donner du lait de croissance. Chaque jour, il aura 4 repas complets et variés. Continuez à l’habituer à manger des morceaux, toujours dans une assiette à part.

Pour ses 18 mois, votre enfant mangera presque comme vous, mais son alimentation devra toujours rester complète et équilibrée pour assurer sa croissance et son développement. Le lait de croissance devra continuer jusqu’à ses 3 ans. Les protéines, qui sont principalement apportées par les produits laitiers et la viande, devront être présentes tous les jours. Les graisses sont aussi importantes pour la constitution du système nerveux d’où l’intérêt de lui donner de l’huile végétale riche en oméga 3 ainsi que des poissons. Bien sûr, les fruits et les légumes sont votre meilleur allié pour apporter les minéraux et les vitamines nécessaires aux besoins nutritionnels de votre enfant.

Très important, sachez que dès ses premiers mois, vous devez proposer de l’eau à votre enfant. Un biberon d’eau ne lui coupera pas l’appétit étant donné qu’il ne contient aucune calorie. La quantité de cette eau devra augmenter au fil de l’âge.

 Articles qui devraient vous intéresser
Mort subite du nourrisson, la prévenir

 

Les sources
Allaitement – OMS (visité le 12/12/2020)
Enfants – MangerBouger.fr (visité le 12/12/2020)