Serrer les dents lorsque la mâchoire est au repos, ce n’est pas normal! On appelle cela le bruxisme. Il s’agit d’un dysfonctionnement des muscles temporo-mandibulaires, les muscles de la mastication, qui survient généralement la nuit, pouvant parfois faire grincer les dents.
Pouvant avoir de nombreuses origines, ce trouble inconscient et involontaire peut causer de sérieux dégâts au sein de la cavité buccale. Définition, causes et traitements, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le bruxisme.

 

Le bruxisme ou grincement des dents : explication

On associe souvent le bruxisme au grincement de dents, or les personnes qui souffrent de bruxisme qui grincent des dents sont peu nombreuses. Près de 15% des adultes souffrent de ce trouble et près d’un enfant sur quatre !

Il s’agit d’un trouble fonctionnel qui se manifeste par le frottement ou le serrement involontaire des dents. Bien qu’il survienne le plus souvent pendant la nuit, certains bruxomanes présentent des symptômes pendant la journée également.

Il existe deux types de bruxisme :

  • Le bruxisme dynamique au cours duquel le patient se frotte involontairement les dents du haut contre celles du bas. Il s’agit notamment d’un bruxisme nocturne pendant lequel un bruit gênant est émis,
  • Le bruxisme statique qui consiste à un serrement involontaire des dents. On n’entend pas de bruit particulier. C’est le cas le plus observé lors d’un bruxisme diurne.

Les causes du bruxisme les plus courantes sont le stress et l’anxiété. D’autres raisons peuvent cependant entrer en jeu comme l’alcool, le tabac, le drogue, un trouble neurologique, un trouble
endocrinien…

 

Comment savoir si vous souffrez de bruxisme ?

Les sujets bruxomanes ne se rendent généralement pas compte qu’ils souffrent de bruxisme. En effet, le dysfonctionnement se passe généralement pendant le sommeil. Lorsque le grincement de dents
est présent, c’est souvent le conjoint qui le remarque, la nuit.

Cependant, certains signes au réveil peuvent évoquer un bruxisme nocturne :

  • des douleurs musculaires qui peuvent se ressentir au niveau de la joue, la tempe et en avant de l’oreille,
  • un mal de tête en « casque »,
  • une raideur cervicale.

Le bruxisme peut également être diagnostiqué lors d’un contrôle chez le dentiste. Des indices comme un émail fracturé ou une usure des dents peuvent aussi amener ce professionnel à évoquer ce trouble.

Parfois, l’articulation temporo-mandibulaire est usée car les contraintes exercées dessus sont fortes. Cela peut provoquer une sorte de claquement à l’ouverture de la mâchoire et un trouble de l’occlusion (malocclusion).

On note que chez beaucoup de personnes atteintes par ce trouble, l’apnée du sommeil y est souvent associée.

 

Bruxisme et douleurs cervicales

Des études récentes ont montré la corrélation entre douleurs de cou et bruxisme.En effet, par voie nerveuse réflexe, le fait de serrer les dents très fort, pendant une durée assez longue contracte les muscles du cou. Ces contractions des muscles cervicaux peuvent aller jusqu’à limiter la mobilité du cou. Il n’est pas rare d’avoir des douleurs cervicales fortes à cause du bruxisme.

 

Comment soigner le bruxisme ?

Le traitement du bruxisme n’est pas unanime. En effet, la cause est très souvent lié au stress. L’idéal serait de diminuer le stress. Chose qui n’est jamais facile !

Certaines personnes tentent la relaxation avant de dormir afin de relâcher les muscles de la mâchoire. D’autres, l’hypnose. Ces méthodes sont bien indiquées lorsqu’il y a des troubles du sommeil associés.

Cependant, les dentistes et les ostéopathes ont les meilleurs résultats face à ce trouble.

Le chirurgien-dentiste peut faire une prothèse ou gouttière mandibulaire au bruxomane pour qu’il la porte la nuit. Ce dispositif permet d’inhiber par voie réflexe la contraction des muscles masticateurs. Ces gouttières ont aussi pour rôle d’éviter l’usure prématurée des dents à cause des frottements et grincements des dents. Le bruxisme, même diurne, s’en trouve réduit.

L’ostéopathie va plutôt agir au niveau de la mâchoire (de l’articulation temporo-madibulaire), ainsi qu’au niveau du cou.

L’ ostéopathe et le dentiste sont complémentaires dans la problématique du bruxisme et permettent souvent au patient de soulager les douleurs liées au bruxisme.

 Les sources
Bruxisme – Le manuel MSD (visité le 6/12/2020)